Deprecated: Elementor\DB::is_built_with_elementor est obsolète depuis la version 3.2.0 ! Utilisez Plugin::$instance->documents->get( $post_id )->is_built_with_elementor() à la place. in /home/gethejobnd/www/wp-includes/functions.php on line 5323
Archives des Candidats - Gethejob.fr

Candidats

Quelques éléments pour un CV original

Le CV va être le premier contact entre vous et le recruteur. Pour attirer l’attention des recruteurs, Gethejob vous a réuni tous les éléments afin de vous démarquer avec un CV original. 

Retrouvez également dans cet article, tous les avantages et inconvénients de ce type de CV 

La Mise en page du CV 

Le point le plus important pour attirer l’œil du recruteur est la mise en page et plus précisément l’en-tête. 

Mettez votre nom et vos coordonnées de manière lisible et en évidence. Concernant votre photo, elle n’est pas obligatoire mais reste fortement recommandée. Cela va permettre aux recruteurs de mettre un visage sur un candidat. 

Choisissez également un titre cohérent avec votre candidature ainsi qu’une bonne accroche. 

La Forme du CV 

Concernant la forme de votre CV, il est indispensable qu’il soit en cohérence avec le poste recherché. Par exemple, vous souhaitez postuler un poste de graphiste ? Optez pour un CV avec un dessin afin qu’il corresponde parfaitement au poste à pourvoir. 

Vous pouvez également opter pour un CV innovant. Par exemple, un CV sont généralement présentés sous format vertical. Vous pouvez par exemple choisir un CV au format horizontal ? Cela va attirer la curiosité du recruteur et va inciter à poursuivre sa lecture 

Le Contenu de votre CV original

Pour rendre votre CV attractif aux yeux des recruteurs, montrer votre travail et parlez de vous. Indiquez également vos points forts, vos atouts ainsi que ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. 

De plus, ajoutez vos expériences professionnelles ainsi que votre parcours scolaire. Aussi, en rajoutant vos compétences, le recruteur pourra mieux se rendre compte de vos acquis 

Le plus important est que votre CV contienne uniquement la vérité et que vous soyez le plus honnête possible. 

Les avantages et les inconvénients d’un CV original 

Attention ! un CV original n’a pas uniquement des avantages !

Même si un CV original permet de vous distinguer, de montrer ce que vous savez faire ainsi que votre personnalité, il existe 3 grands inconvénients à cela. 

En premier, cela dépend de votre recruteur. Si ce dernier préfère les CV plus traditionnels, votre candidature sera peut-être rejetée. 

Aussi, bien évidemment, ce type de CV demande plus de travail qu’un CV classique. 

Enfin, un grand nombre de recruteurs utilisent des logiciels pour filtrer les CV. De par votre CV créatif, votre candidature risque également d’être rejetée sans même que votre recruteur ne l’ai vu. 

Vous avez maintenant tous les conseils pour avoir le CV original !

Retrouvez tous nos offres d’emploi sur notre site : https://gethejob.fr/

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

Zoom sur le métier de Gestionnaire de Paie

Le gestionnaire de paie, rattaché aux ressources humaines, s’occupe essentiellement des éléments de rémunération des salariés. Il gère également les formalités administratives liées au recrutement, à l’élaboration des paies, aux déclarations sociales et des relations avec les caisses de retraites ainsi qu’à l’édition du bulletin de salaire.  

Formation Gestionnaire de paie - IRFA Sud Organisme de formation  professionnelle

Quel est son rôle ?

Un gestionnaire de paie gère plusieurs missions dont notamment : 

  • Élabore des fiches de paie (avec la préparation des bulletins de paie ainsi que toutes les informations nécessaires comme le temps de travail, les heures supplémentaires …)
  • Gestion administrative du personnel (s’assure que les droits sociaux et droits du travail sont bien appliqués, et gère les formalités d’embauche)
  • Communique, conseille juridiquement et informe (répond aux questions des salariés concernant leurs paie et des procédures juridiques)
  • Déclaration sociales et relations avec les organismes sociaux (établit les déclarations fiscales et sociales)

Il peut exercer son activité au sein d’un entreprise du secteur privé ou d’un organisme public. Ce gestionnaire est en relation avec les employés et les responsables afin de répondre à toutes leurs questions juridiques. 

Il gère également les congés payés, absences, retraites…

En plus d’une excellente connaissance en droit social, il doit avoir beaucoup de rigueur et de précision, mais également de discrétion et d’organisation. 

Quelles études pour devenir Gestionnaire de paie ? 

Afin d’occuper ce poste, une formation en comptabilité et/ou ressources humaines est la plus adaptée. Cela peut être par exemple un BTS Comptabilité et Gestion, un DUT Gestion des Entreprises et des Administrations. 

Il existe également des formations au métier de gestionnaire de paie. 

Le salaire et les évolutions professionnelles

Concernant les évolutions possibles, un gestionnaire de paie, peut devenir avec expérience, un responsable de service paie ou responsable financier.  

Globalement, un salaire débutant se situe dans les environs de 24 000 € brut par an. Après expériences, le salaire d’un confirmé est de 33 000 €. 

Ce métier vous intéresse ? Vous pouvez dorénavant postuler sur notre site : https://gethejob.fr/

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

Comment mener un entretien à distance ? 

Même si le plus souvent, les entreprises mènent leurs entretiens en présentiel, l’entretien à distance se répand de plus en plus. Gethejob vous à regroupé tous les points essentiels à savoir pour recruter vos prochains talents en visioconférence.

COMMENT MENER UN ENTRETIEN EN VISIO ?NOS CONSEILS - Cabinet de Recrutement  et Conseil RH Talents Unis

Les avantages d’un entretien à distance

Ces types d’entretien représente un gain de temps conséquent car il permet au recruteur de rencontrer virtuellement un grand nombre de candidats au cours de la même journée. 

L’entretien à distance est également un atout car il permet d’établir un contact entre le recruteur et le candidat à des kilomètres de distance tout en s’appuyant sur la nouvelle technologie. 

C’est l’occasion pour l’entreprise d’ouvrir sur l’innovation et la modernité.

Forme d’un entretien à distance 

Il existe différents types d’entretiens en ligne.

En premier temps, la visioconférence. Elle lie directement le candidat au recruteur. Elle permet de bénéficier d’un entretien dans les conditions du réel. 

La seconde méthode est l’entretien vidéo différé. Une liste de questions est envoyée au candidat qui par la suite, donne les réponses en vidéo au recruteur. 

Enfin, le chat est la dernière forme utilisée pour organiser un entretien d’embauche en visio. 

Il s’opère sous forme de dialogue mais comportent quelques inconvénients comme le manque de réactions comportementales.

Nos conseils pour un entretien réussi 

Vérifier le bon fonctionnement du matériel est la première clé pour un bon entretien. Assurez-vous que votre ordinateur, webcam et surtout votre connexion internet marchent à la perfection. Un problème technique va rendre l’entretien plus compliqué.

Mettez le candidat à l’aise car un entretien d’embauche en visio peut souvent sembler froid. Faites preuve de respect et bienveillance.

Comme un entretien classique, il est essentiel de structurer l’entretien. 

  • Prenez 5 minutes en premier temps pour présenter l’entreprise, le poste et vous-même. 
  • Ensuite, donnez la parole au candidat. Laissez-le se présenter, ses expériences, ses compétences etc.
  • Posez-lui des questions pour avoir plus de détails. 
  • Enfin, concluez en faisant un bilan de l’entretien et expliquez-lui les différentes étapes de processus. Aussi, demandez au candidat s’il n’a pas plus de questions

Aussi, l’arrière-plan est important ! Cela va refléter l’image de l’entreprise. Privilégiez un mur neutre et uni, et une pièce lumineuse. Également, pensez à fermer la fenêtre pour éviter que l’entretien ne soit perturbé.

Attention ! Un entretien à distance n’est jamais un entretien en présentiel ! Soyez à l’écoute et restez attentif aux comportements du candidats.

Demandez un feedback aux candidats 

Pour améliorer vos entretiens par visio, n’hésitez pas à demander un feedback à vos candidats à travers un questionnaire à remplir par exemple. 

Cela va vous permettre de savoir ce qui est à améliorer et ce qui fonctionne déjà.

Vous êtes recruteurs ? N’hésitez pas à nous confier votre job ici.

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

Comment préparer son Entretien d’embauche ?

Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Vous avez décroché un entretien d’embauche ? Félicitations ! Maintenant, il va falloir réussir son entretien d’embauche. Pour cela, Gethejob vous a préparé un guide complet pour assurer votre entretien !

Le CV

Après avoir reçu sa confirmation d’entretien d’embauche, relisez bien votre CV car toutes informations du CV peut faire objet de questions lors de l’entretien. 

Mettez-vous à la place du recruteur. Qu’est-ce qui va l’intéresser chez vous ? Avez-vous la formation adéquate pour le poste demandé ?

Analysez les expériences à mettre en avant auprès de la personne qui va vous recevoir.

Que vous ont-ils apportés ?Enfin, les « Activités extra-professionnelles » sont-elles des qualités requises pour le poste ? 

Renseignez-vous sur l’entreprise

La préparation à l’entretien passe par les recherches sur l’entreprise et le poste. Repérez le type de produits ou services qu’elle propose. Effectuez des recherches sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, le nombre de magasins…

Ces recherches sur l’entreprise et votre rôle vont permettre d’avoir des arguments à présenter lors de l’entretien. Ainsi, pour donner le meilleur de vous-même, il est impératif de bien préparer cette étape pour paraître calme et serein face au recruteur.

Se présenter

Après avoir analysé son CV, l’entreprise et votre poste, présentez-vous et anticipez les questions que peut poser le recruteur.

Il existe différents types de questions dont ceux sur votre personnalité : 

  • « Quelles sont vos motivations pour ce poste ? » 
  • « Parlez-moi de vous »
  • « Pourquoi postuler chez nous »
  • « Quels sont vos défauts et vos qualités »

Ensuite, les questions indispensables qui vont permettre de convaincre le recruteur : 

  • « Pourquoi vous et pas un autre »
  • « Avez-vous des questions ? »

Durant l’entretien, il suffit quelques fois d’une seule petite question qui va vous faire sortir du lot et donner au recruteur l’envie de vous appeler. 

Cela va montrer un intérêt pour l’entreprise. Ces questions peuvent être par exemple sur l’évolution de la personne qui occupait ce poste avant ou sur un éventuel programme d’évolution au sein de l’entreprise. 

Préparez les derniers détails 

Soignez votre présentation. Habillez-vous avec une tenue confortable, correspondant au secteur dans lequel vous postulez. 

Organisez votre déplacement en calculant le temps de trajet ainsi qu’une petite marge. Il est idéal d’arriver environ 5 à 10 minutes avant l’heure de l’entretien afin de pouvoir relire les petits détails concernant l’entreprise et votre CV. 

N’oubliez pas de mettre votre téléphone en mode avion ou en silencieux ! Un téléphone qui sonne au milieu de l’entretien peut facilement vous faire stresser et déstabiliser. 

Apportez éventuellement votre CV sous format papier, vous aurez peut-être à le donner à la personne qui vous fait l’entretien. 

Et après … 

Pour rester en contact avec le recruteur, envoyez un mail de remerciement et posez d’autres questions si nécessaire au recruteur. Cela va montrer votre intérêt pour le poste. 

Si vous n’avez pas de réponses, vous pouvez relancer le recruteur tout en restant polie. 

Enfin, n’oubliez pas que les processus de recrutement peuvent prendre du temps ou avoir du retard. 

Vous avez maintenant tous les conseils pour réussir votre entretien, tout devrait bien se passer le jour J !

Retrouvez tous nos offres d’emploi sur notre site : https://gethejob.fr/

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

2022 : Vers un record au niveau des recrutements ?

Selon les récentes prévisions de l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), le recrutement de cadres pourraient cette année atteindre un nouveau record. Avec la pandémie de COVID-19, l’année 2020 aurait dû poursuivre le pic atteint l’année précédente de 280 000 recrutements. Il a cependant été de 50 000 de moins. 

En 2021, avec 250 000 recrutements, le monde du travail se redresse avec une amélioration de l’emploi en France. 

La reprise du recrutement des cadres

L’Apec, leader du marché de l’emploi cadre, a récemment diffusé un nombre d’offres de 522 000 en 2021. Un chiffre très proche de celui d’avant la pandémie. Cela est dû notamment au rattrapage des recrutement mis en suspens depuis mars 2020 durant le second semestre de 2021.

Différents secteurs enregistrent une forte hausse, notamment dans le domaine de la santé et l’action sociale avec 46 %, l’immobilier avec 27 % et enfin, l’industrie pharmaceutique avec 21 %. En revanche certains s’en sortent moins bien que d’autres. L’automobile / l’aéronautique, le conseil / la gestion des entreprises, et la communication / les médias sont 3 domaines où les projets de recrutement ont baissé de respectivement -24 %, -22 % et -18 %.

Un manque conséquent de profils disponibles sur le marché du travail 

L’année 2022 semble poursuivre la tendance de hausse de l’emploi de 2021. 67 % des grandes entreprises cherchent à recruter au moins un cadre alors qu’à la même période, en 2021, ils n’étaient que 50 %. 

Gilles Gateau, directeur général de l’Apec, soulève cependant le manque de profils disponibles sur le marché (environ 87 %).

Les entreprises font également face à d’autres problématiques, notamment un écart entre le profil recherché par l’entreprise et les candidatures reçues. Elles endurent également une rivalité face à d’autres employeurs. 

Enfin, les prétentions salariales contribuent également à ce manque de profils sur le marché. En effet, la problématique de rémunération a engendré en 2021, 38 % de refus des cadres. 

Les conséquences sur le marché

L’écart de candidature et les prétentions salariales a généré des tensions auprès des entreprises dont un quart ont renoncé à recruter en 2021. Ceux qui ont recruté ont néanmoins dû revoir leurs exigences initiales. 44 % des cadres engagés ne correspondaient pas aux critères de départ.  

Chez Gethejob, on le remarque, avant nos délais de recrutement étaient de 3 jours. Il peut maintenant aller jusqu’à 3 semaines ! 

Principale conséquence sur le marché ? Les entreprises tiennent davantage compte des aspirations des salariés : télétravail : d’aprés une étude , 22% des entreprises considèrent que l’absence de télétravail freine les recrutements, tandis que 47% des cadres sont réticents à l’idée de rejoindre une société qui n’en propose pas. « Les entreprises doivent en tenir compte, ce qui implique une évolution dans les pratiques managériales »

On assiste également à des entreprises qui musclent la partie « benefits » de leur package comme leurs comités d’entreprise. Enfin, les rémunérations ont une tendance à augmenter surtout dans les secteurs qui peinent à recruter !

Vous cherchez à recruter ? N’hésitez pas à nous confier votre job ici.

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

ZOOM SUR LE MÉTIER D’APPROVISIONNEUR

Le métier d’approvisionneur joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de l’entreprise ou du secteur dont il a la charge. Il va pouvoir maintenir les flux constants grâce à 2 fonctions : L’envoi, et le suivi des commandes de biens ou de services aux fournisseurs externes. C’est lui qui va être le responsable de la bonne gestion des stocks dans son secteur. Mais quel est vraiment son rôle ?

Quel est son le rôle  ?

Il a pour responsabilité d’assurer la performance et la gestion des stocks dans divers domaines, notamment des marchandises, des pièces détachées ou des matières premières. Quotidiennement, il réalise plusieurs missions : 

  • L’inventaire des stocks, 
  • Gestion du réapprovisionnement,
  • Vérification auprès des fournisseurs concernant les commandes et les livraisons,
  • Vérifications du bon déroulement de la production 

L’approvisionneur va aussi être amené à collaborer avec le département du marketing et/ou les logisticiens. Il va également négocier avec le fournisseur sur les conditions d’achat, c’est-à-dire du délai de livraison, du prix, ou de la quantité par exemple. 

Comment devenir approvisionneur ?

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut à minima un Bac+2. Il peut s’agir par exemple d’un BTS transport et prestations logistiques, un DUT qualité, logistique industrielle et organisation ou une Licence professionnelle logistique et pilotage des flux. 

Après cela, le futur approvisionneur peut poursuivre ses études avec un master en gestion de production, logistique et achats. 

En plus du diplôme, il est indispensable et obligatoire d’acquérir le permis cariste c’est-à-dire, le CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite d’Engins en Sécurité). Il existe différents types de formation selon l’environnement et les engins de manutentions à maitriser. 

Le salaire et les évolutions professionnelles

En moyenne, un approvisionneur a une rémunération brute comprise entre 20 000€ et 25 000€. Pour un approvisionneur senior, sa rémunération peut aller jusqu’à 40 000€ brut. 

Il existe différentes possibilités d’évolution professionnelle pour un approvisionneur. Il peut se tourner vers le métier de :

  • Responsable logistique, 
  • Chef d’approvisionneur, 
  • Adjoint de direction commerciale, 
  • Directeur des achats

Ce métier vous intéresse ? Vous pouvez dorénavant postuler sur notre site : https://gethejob.fr/

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

La COVID, un booster du télétravail

Depuis mars 2020, le monde a été bouleversé par la pandémie de la COVID-19. Le monde du travail a dû s’adapter et accélérer sa digitalisation. La COVID a été ainsi un véritable booster du télétravail.

Tous en télétravail ?

La pandémie a accéléré la mise en place du télétravail et fait émerger l’idée dans les entreprises que cela permet aussi de réaliser des économies sur les frais liés aux locaux et les dépenses courantes. En mars 2020, 40 % des société ont eu recours au télétravail pour continuer à exercer leurs activités selon l’Insee (Retrouvez le lien de l’article ici). Aujourd’hui, 78 % des employés ont indiqué une préférence pour le travail à la maison. 

Moins de temps perdu dans les transports, plus de temps pour soi !

Pour les salariés aussi, le télétravail présente de nombreux avantages. Il est synonyme d’économie de temps tel que celui passé dans les transports et d’une meilleure gestion du temps. Le télétravail donne aux salariés une autonomie et une plus grande concentration donc, une meilleure productivité. Aussi, des études parlent d’un accroissement de la motivation et l’implication des employés en améliorant la qualité de vie au travail. 

Selon une étude menée par le cabinet de conseil en ressources humaines Willis Towers Watson « Les entreprises européennes prévoient que dans trois ans, près d’un tiers de leurs effectifs (29 %) travaillera encore à domicile, ce qui ne constitue pas un grand changement par rapport au niveau actuel de 38 % dû à la pandémie »

Le télétravail dans le domaine de l’expertise comptable

Par ailleurs, le travail à la maison s’est assez vite répandu dans ce domaine. Selon une étude de Conseil supérieur de l’Ordre des Experts Comptables d’avril 2020, au moment du confinement, 88 % des cabinets ont mis en place un télétravail.

Vous êtes à la recherche d’un poste de collaborateur comptable en 100 % télétravail ? N’hésitez pas à postuler sur notre site : https://gethejob.fr

Vous êtes recruteurs ? N’hésitez pas à nous confier votre job ici.

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

Zoom sur le métier de Conseiller en VAE

Le métier de conseiller(ère) en VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) consiste à accompagner le candidat dans l’obtention de la totalité ou une partie de la certification adéquate. Cela lui permet d’aboutir au mieux son projet professionnel depuis la rédaction du dossier à la préparation à l’entretien devant le jury.  

QU’EST-CE QUE LA VAE  ? 

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet à toutes personnes disposant d’au moins 1 an d’expérience dans le domaine visé, quels que soient la nationalité, l’âge, ou le niveau de formation d’obtenir un diplôme ou un certificat de qualification professionnelle

La VAE est un moyen d’évoluer au sein de l’entreprise ou de se réorienter.  

LES ÉTAPES DE LA VAE ?  

La Validation des Acquis de l’Expérience se constitue en 5 étapes :  

  • L’Information du candidat sur le projet professionnel  
  • Constitution du dossier de recevabilité  
  • Constitution du dossier de validation  
  • Entretien avec un jury  
  • Décision de validation (Validation totale, partielle ou aucune validation) 

QUEL EST LE RÔLE DU CONSEILLER EN VAE ?  

En premier lieu, le conseiller en VAE confirme la pertinence de la démarche en fonction du projet professionnel émit par le candidat puis l’oriente au mieux. 

Ensuite, ce conseiller accompagne le candidat durant la constitution du dossier ainsi que la préparation de l’entretien avec le jury.  

Ce conseiller exerce en grande partie dans les centres de conseil VAE, les cabinets de conseils en RH, les différents organismes de formation …  

Il peut également intervenir auprès d’entreprises ou aux services RH concernant l’identification des employés pouvant être concernés par la VAE. Ensuite, il aide à l’accompagnement du dossier afin que l’évolution puisse se faire avec l’appui de l’employeur

Ainsi, le conseiller en VAE doit disposer de plusieurs compétences clé telles que

  • La communication,
  • La bonne organisation,
  • L’aisance à l’oral,
  • La bonne connaissance de l’offre et des organismes de formations

Pour conclure, il détient un rôle essentiel de guide visant à faciliter la demande de Valorisation des candidats. 

DEVENIR CONSEILLER EN VAE ?

Pour exercer le métier de conseiller en VAE, il faut au minimum

  • un niveau bac + 5
  • ou justifier de 2 ans d’expérience (dans les RH, l’orientation, ou la formation) et suivre une formation conseiller en parcours VAE d’une durée d’environ 9 mois.  

Ce métier vous intéresse ? Vous pouvez dorénavant postuler sur notre site : https://gethejob.fr/

Vous êtes recruteurs ? N’hésitez pas à nous confier votre job de Conseiller en VAE H/F ici.

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

ZOOM SUR LE METIER DE PRODUCT MANAGER

Le Product Manager joue un rôle essentiel dans le bon déroulement de la création et du développement d’une nouveau produit. Souvent amener à travailler en équipe et considéré comme un chef d’orchestre, quel est réellement son travail ?

chess, pawn, gameplan

Quelles sont ses missions à remplir ?

Lors de la création d’un produit, c’est le Product Manager qui est responsable de la stratégie du produit. Il doit aussi anticiper et valoriser les besoins des clients. Pour cela, il communique quotidiennement avec toutes les personnes œuvrant à la réalisation d’un projet allant des développeurs, aux data analysts en passant par les designers.

Le Product Manager est considéré comme un véritable chef d’orchestre. En effet, durant tout le processus de création du produit il doit s’assurer du bon déroulement de chaque étape du projet. C’est aussi à lui de considérer les retours clients et donc d’identifier les besoins du projet.

Quelles qualités doit avoir un Product Manager ?

Le Product Manager travail donc beaucoup en équipe, c’est pourquoi il doit avoir un bon sens du relationnel. La rigueur et l’anticipation sont aussi de mise, une bonne connaissance du marché est essentiel pour connaitre les besoins de ses clients mais aussi ce que propose les concurrents ! Ayant un pouvoir décisionnel fort, il lui est essentiel de savoir prendre du recul pour être capable de prendre les meilleurs décisions.

Quelles compétences/techniques sont valorisées pour les Product Manager?

Matt LeMay, auteur du livre « Product Management in Practice » nous parle de CORE pour :

-Communication : savoir utiliser des outils de présentation pour réaliser des démos, des flash reports, etc …

-Organisation : Savoir réaliser des réunions efficaces, des roadmaps ou encore des fiches de projets.

-Recherche : Savoir ou chercher l’information et ensuite l’analyser.

-Stratégie : Savoir manier un Product Portfolio.

On peut effectivement citer ces quatre qualités pour réussir sa carrière de Product Manager !

Quelles formations et évolutions pour un Product Management ?

Il n’y pas une formation particulière à suivre pour le devenir. Cependant une formation d’ingénieur et/ou d’école de commerce sont fortement conseillées pour acquérir des notions qui vous seront indispensables à ce poste.

Qui recrute des Products Manager en ce moment ?

Les Product Manager ont un panel de choix très varié d’entreprise où travailler. Des petites entreprises, au plus grande, en passant par les Start-up. Mais aussi dans les agences digitales, les ESN ou encore les médias.

Quelle rémunération pour un Product Manager ?

Un Product Manager a un salaire qui va beaucoup évoluer au cours de sa carrière. En effet à ses débuts il gagne autour de 40 000€ brut par an, au bout de 10 ans son salaire peut davantage grimper autour de 80 000€ brut par an.

Ce métier vous intéresse ? Vous pouvez dorénavant postuler sur notre site : https://gethejob.fr/

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

question mark, pile, questions

Quelles stratégies marketing post-covid pour relancer les entreprises ?

Fini l’éternel questionnement sur la transformation digitale en entreprise. Avouons-le, ça devenait assez barbant ! La crise du covid19 aura mis en exergue les sociétés qui ont réussi leur transformation digitale et celles qui ont toujours un train de retard. Globalement, le coronavirus aura accéléré la la transition digitale dans le monde du travail. Relancer la machine à court de cash va être difficile. Alors, quelles stratégies marketing post-covid pour relancer les entreprises alors que nous observons déjà un gel des budgets pour 2020 et 2021?

Depuis 11 mai, les salariés qui ont commencé à revenir au compte-goutte sur les lieux de travail ont trouvé un environnement des affaires qui a changé. Rien ne sera comme avant.

L’idée « farfelue » du 100% télétravail est devenue réalité

Nous y sommes, aujourd’hui l’essentiel des salariés est en télétravail et cela a l’air de fonctionner. La restriction des transports semble s’installer dans la durée provoquant même une aversion à la mobilité dans les grandes villes.

La crise sanitaire ne fait qu’accentuer les problèmes de notre société. Pourquoi utiliser des transports bondés et désormais « à risque » et perdre du temps à se déplacer si le travail peut être fait depuis chez soi ?

A contrario, l’isolement que nous vivons confirme notre besoin de voir et communiquer « réellement » avec nos collègues. Comment combiner tout cela ? Est-ce un moment passager ? Est-ce que les dirigeants de l’ancien monde du « ils sont en télétravail, il y a une perte de contrôle d’efficacité » vont (vouloir) reprendre la main et revenir au modèle présentiel ?

Nous allons vivre une fusion des deux modèles à mon avis : le travail à distance apparaît comme le nouveau modèle dominant, le coronavirus va redéfinir les espaces de travail et la manière dont les entreprises vont gérer leur organisation opérationnelle (et leurs coûts fixes !) surtout après des grosses pertes.

La vente en ligne, la nouvelle normalité

Plus de la moitié du trafic internet vient du mobile depuis quelques années mais avec la crise du coronavirus, le phénomène s’est accéléré : les GAFAM sont les grands gagnants de cette crise.  L’essentiel des échanges commerciaux humains vont se faire au niveau digital alors comment exister au niveau marketing après le 11 mai ?

Les grands gagnants de cette crise sont les sociétés qui avaient pu mettre en place des dispositifs innovants, intuitifs et simples au niveau digital : Netflix, Amazon, Spotify. Les sociétés qui vont mettre la clé sous la porte vont surement être celles qui n’arrivent pas à s’organiser tout de suite après le 11 mai et celles qui n’arriveront pas à opérer -en vendant aussi bien qu’auparavant- à distance.

Moins de superficialité, plus de sens et de conscience écologique dans nos stratégies marketing post-covid pour relancer les entreprises

Le covid-19 a créé dans la conscience collective un lien direct entre la santé et l’écologie. La survenue de cette pandémie après l’émergence des discours « collapsologue » a sûrement favorisé cela. Un mal pour un bien ?

Dans les prochains mois, les français vont se concentrer sur l’essentiel : leur maison, leur bien-être, et leurs proches. Par conséquent, la durabilité va devenir un KPI important dans les choix de consommation et donc… marketing. Effectivement, les études montrent que les français désignent les entreprises comme principal vecteur de changement des comportements écologiques.

Evidemment cela concerne les stratégies produits et les messages mais aussi au niveau opérationnel. Quand il sera possible à nouveau de créer des événements, nul doute qu’il faudra prendre en compte l’empreinte carbone de ceux-ci. Il faudra penser plutôt événement digital mais aussi plus proche, limitation de consommation d’énergie et de plastique par exemple…

Pour finir, faute de budgets, l’investissement dans la publicité digitale et le contenu va devenir le levier privilégié par les dirigeants marketing et communication. L’investissement publicitaire en ligne a ressenti la secousse du covid-19 mais semble reprendre de plus belle de plus belle. Le digital devenant la seule place de marché libre et sans contrainte sanitaire en 2020…

En conclusion, la déflagration provoquée par le covid19 sur notre économie nous a choqué et les périodes de crise sont propices à la réflexion et la prise de recul. A nous de faire évoluer la raison d’être de nos entreprises pour l’adapter aux nouvelles exigences écologiques et sanitaires…

Par Mehmet YASAR, fondateur de www.gethejob.fr, cabinet de recrutement 100% en ligne de talents assurant la génération de leads en entreprise (marketing digital, commerciaux, IT)