Mois : janvier 2022

ZOOM SUR LE MÉTIER D’APPROVISIONNEUR

Le métier d’approvisionneur joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de l’entreprise ou du secteur dont il a la charge. Il va pouvoir maintenir les flux constants grâce à 2 fonctions : L’envoi, et le suivi des commandes de biens ou de services aux fournisseurs externes. C’est lui qui va être le responsable de la bonne gestion des stocks dans son secteur. Mais quel est vraiment son rôle ?

Quel est son le rôle  ?

Il a pour responsabilité d’assurer la performance et la gestion des stocks dans divers domaines, notamment des marchandises, des pièces détachées ou des matières premières. Quotidiennement, il réalise plusieurs missions : 

  • L’inventaire des stocks, 
  • Gestion du réapprovisionnement,
  • Vérification auprès des fournisseurs concernant les commandes et les livraisons,
  • Vérifications du bon déroulement de la production 

L’approvisionneur va aussi être amené à collaborer avec le département du marketing et/ou les logisticiens. Il va également négocier avec le fournisseur sur les conditions d’achat, c’est-à-dire du délai de livraison, du prix, ou de la quantité par exemple. 

Comment devenir approvisionneur ?

Afin de pouvoir exercer ce métier, il faut à minima un Bac+2. Il peut s’agir par exemple d’un BTS transport et prestations logistiques, un DUT qualité, logistique industrielle et organisation ou une Licence professionnelle logistique et pilotage des flux. 

Après cela, le futur approvisionneur peut poursuivre ses études avec un master en gestion de production, logistique et achats. 

En plus du diplôme, il est indispensable et obligatoire d’acquérir le permis cariste c’est-à-dire, le CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite d’Engins en Sécurité). Il existe différents types de formation selon l’environnement et les engins de manutentions à maitriser. 

Le salaire et les évolutions professionnelles

En moyenne, un approvisionneur a une rémunération brute comprise entre 20 000€ et 25 000€. Pour un approvisionneur senior, sa rémunération peut aller jusqu’à 40 000€ brut. 

Il existe différentes possibilités d’évolution professionnelle pour un approvisionneur. Il peut se tourner vers le métier de :

  • Responsable logistique, 
  • Chef d’approvisionneur, 
  • Adjoint de direction commerciale, 
  • Directeur des achats

Ce métier vous intéresse ? Vous pouvez dorénavant postuler sur notre site : https://gethejob.fr/

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

La COVID, un booster du télétravail

Depuis mars 2020, le monde a été bouleversé par la pandémie de la COVID-19. Le monde du travail a dû s’adapter et accélérer sa digitalisation. La COVID a été ainsi un véritable booster du télétravail.

Tous en télétravail ?

La pandémie a accéléré la mise en place du télétravail et fait émerger l’idée dans les entreprises que cela permet aussi de réaliser des économies sur les frais liés aux locaux et les dépenses courantes. En mars 2020, 40 % des société ont eu recours au télétravail pour continuer à exercer leurs activités selon l’Insee (Retrouvez le lien de l’article ici). Aujourd’hui, 78 % des employés ont indiqué une préférence pour le travail à la maison. 

Moins de temps perdu dans les transports, plus de temps pour soi !

Pour les salariés aussi, le télétravail présente de nombreux avantages. Il est synonyme d’économie de temps tel que celui passé dans les transports et d’une meilleure gestion du temps. Le télétravail donne aux salariés une autonomie et une plus grande concentration donc, une meilleure productivité. Aussi, des études parlent d’un accroissement de la motivation et l’implication des employés en améliorant la qualité de vie au travail. 

Selon une étude menée par le cabinet de conseil en ressources humaines Willis Towers Watson « Les entreprises européennes prévoient que dans trois ans, près d’un tiers de leurs effectifs (29 %) travaillera encore à domicile, ce qui ne constitue pas un grand changement par rapport au niveau actuel de 38 % dû à la pandémie »

Le télétravail dans le domaine de l’expertise comptable

Par ailleurs, le travail à la maison s’est assez vite répandu dans ce domaine. Selon une étude de Conseil supérieur de l’Ordre des Experts Comptables d’avril 2020, au moment du confinement, 88 % des cabinets ont mis en place un télétravail.

Vous êtes à la recherche d’un poste de collaborateur comptable en 100 % télétravail ? N’hésitez pas à postuler sur notre site : https://gethejob.fr

Vous êtes recruteurs ? N’hésitez pas à nous confier votre job ici.

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/

Zoom sur le métier de Conseiller en VAE

Le métier de conseiller(ère) en VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) consiste à accompagner le candidat dans l’obtention de la totalité ou une partie de la certification adéquate. Cela lui permet d’aboutir au mieux son projet professionnel depuis la rédaction du dossier à la préparation à l’entretien devant le jury.  

QU’EST-CE QUE LA VAE  ? 

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet à toutes personnes disposant d’au moins 1 an d’expérience dans le domaine visé, quels que soient la nationalité, l’âge, ou le niveau de formation d’obtenir un diplôme ou un certificat de qualification professionnelle

La VAE est un moyen d’évoluer au sein de l’entreprise ou de se réorienter.  

LES ÉTAPES DE LA VAE ?  

La Validation des Acquis de l’Expérience se constitue en 5 étapes :  

  • L’Information du candidat sur le projet professionnel  
  • Constitution du dossier de recevabilité  
  • Constitution du dossier de validation  
  • Entretien avec un jury  
  • Décision de validation (Validation totale, partielle ou aucune validation) 

QUEL EST LE RÔLE DU CONSEILLER EN VAE ?  

En premier lieu, le conseiller en VAE confirme la pertinence de la démarche en fonction du projet professionnel émit par le candidat puis l’oriente au mieux. 

Ensuite, ce conseiller accompagne le candidat durant la constitution du dossier ainsi que la préparation de l’entretien avec le jury.  

Ce conseiller exerce en grande partie dans les centres de conseil VAE, les cabinets de conseils en RH, les différents organismes de formation …  

Il peut également intervenir auprès d’entreprises ou aux services RH concernant l’identification des employés pouvant être concernés par la VAE. Ensuite, il aide à l’accompagnement du dossier afin que l’évolution puisse se faire avec l’appui de l’employeur

Ainsi, le conseiller en VAE doit disposer de plusieurs compétences clé telles que

  • La communication,
  • La bonne organisation,
  • L’aisance à l’oral,
  • La bonne connaissance de l’offre et des organismes de formations

Pour conclure, il détient un rôle essentiel de guide visant à faciliter la demande de Valorisation des candidats. 

DEVENIR CONSEILLER EN VAE ?

Pour exercer le métier de conseiller en VAE, il faut au minimum

  • un niveau bac + 5
  • ou justifier de 2 ans d’expérience (dans les RH, l’orientation, ou la formation) et suivre une formation conseiller en parcours VAE d’une durée d’environ 9 mois.  

Ce métier vous intéresse ? Vous pouvez dorénavant postuler sur notre site : https://gethejob.fr/

Vous êtes recruteurs ? N’hésitez pas à nous confier votre job de Conseiller en VAE H/F ici.

Pour suivre l’actualité de Gethejob n’hésitez pas à faire un tour sur notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/gethejob/